« Où le blanc et le noir se révèlent l’un et l’autre, indéfiniment »

Les sculptures sont en granit, en terre crue ou en résine, parfois recouvertes de poussière de charbon ou de vernis noir.
Elles figurent un univers où les matières se jouent des apparences : la terre polie longuement prend consistance de pierre, l’encre du dessin sur le granit se confond avec les veines de la roche.
L’ensemble propose une recherche autour de la matière mise en lumière, où le blanc et le noir se révèlent l’un et l’autre, indéfiniment.

La Douce

L'Orbe

Fragments archéologiques

Les granits

Les Jumeaux

Les Stalagmites